• Emilie Bouvet, photographe

      posted in Photographes by EC on 3 mai 2019

      Emilie nous a rejoint fin 2018 pour apporter sa contribution à notre projet collectif de portraits d’entrepreneuses créatives. Vous pouvez retrouver le travail d’Emilie sur son site : www.emilie-bouvet.com

      1. Qui est-tu ? Peux-tu te présenter ainsi que ton activité de photographe ? Comment es-tu arrivée à la photo-thérapie ?

      Je m’appelle Emilie et j’ai un parcours assez éclectique car j’aime sans cesse découvrir et apprendre de nouvelles choses. Je suis de nature curieuse.

      J’ai commencé comme créatrice et graphiste. Je suis aujourd’hui photographe spécialisée en photo-thérapie.

      Il y a dizaine d’années, je me suis formée à la photographie de studio, et il y a 4 ans, je suis partie à l’aventure, en Australie, Asie et Nouvelle Calédonie, avec en tout est pour tout un gros sac à dos et mon appareil photo. Durant ce périple de 15 mois, j’ai beaucoup pratiqué la photo qui était ma passion et j’ai pris conscience de la puissance de cet outil. Il est un certificat d’authenticité, un support couvert d’émotions qui nous affecte et qui permet de nous révéler à nous-même.

      En effet, la plupart du temps, les personnes que je photographiais à cette époque me disaient qu’elles n’aimaient pas se voir en photo et pourtant elles acceptaient de faire une séance avec moi et repartaient à chaque fois avec le sourire et surprises de se trouver si jolies sur mes images !

      Sensibilisée par ces retours émotionnels positifs, un questionnement autour d’un mieux-vivre par l’image à commencer à germer dans mon esprit.

      Ce constat et mon intérêt pour le développement personnel, m’ont amenés à donner plus de sens à ma démarche photographique, et, de retour en France, je me forme à la photo-thérapie auprès d’ Élodie Sueur-Monsenert, sur Paris.

      J’ai moi-même expérimenté la photo-thérapie avec Élodie, que je remercie chaleureusement de m’avoir fait découvrir et partager sa méthode qui à changer ma vie. Les résultats ne se font pas attendre. De réels changements opèrent. Notre système de croyance se modifie, notre quotidien change en positif. Nous prenons les rennes de notre vie pour la transformer. Nous faisons enfin les choix qui nous correspondent au plus profond de nous et non plus ceux que nous nous imposons ou qui nous sont imposés.

      Convaincue qu’une bonne estime de soi et que la confiance en soi passe par l’image que l’on a de nous – et qu’une bonne image de soi est primordiale pour avancer – je m’attache à accompagner les personnes qui ont besoin de se voir autrement, d’avoir un regard neuf sur elles, de se réconcilier avec leur image, de se {re}connaître, d’aller de l’avant, pour une renaissance dans le non-jugement et avec bienveillance.

      Dans cet optique d’accompagnement au mieux-vivre, je suis aussi praticienne Access Bar® (soins énergétiques).

      Aujourd’hui, mon objectif, au travers de la photo-thérapie et des soins énergétiques que je pratiques est de vous aider à vous regarder autrement, à mieux comprendre votre histoire, à vous alléger de ce qui vous encombre, à vous libérer de vos nœuds inconscients et de couper avec vos liens toxiques et paralysants, à vous détacher de vos blocages émotionnels, à retrouver votre énergie, à vous révéler aux autres et surtout à vous-même, à vous {re}découvrir, pour {ré}apprendre à vous aimer petit à petit sans conditions.

      2.Pourquoi avoir souhaité participé à notre projet collaboratif de Portraits d’entrepreneuses ?

       

      J’ai souhaité participer au projet collaboratif de Portrait d’entrepreneuses car j’ai à cœur de donner un peu de mon temps pour faire connaître et mettre en valeur les créateurs de ma région.

      Étant moi-même créatrice et entrepreneuse, je sais que l’on peut parfois manquer de confiance en soi et je sais l’importance qu’apporte la valorisation d’un savoir-faire, mais aussi et surtout d’une personnalité et de ses valeurs.

      L’image de soi, celle que l’on a de nous-même et celle que l’on renvoi aux autres est très importante. D’autant plus lorsque l’on développe sa propre entreprise, car notre image, c’est aussi l’image de notre entreprise.

      Dans mon approche, je m’attache à capter l’essence même de la personne, qui elle est, il n’y a pas de pose de magazine ou de jeux de rôle, bien au contraire, ce qui m’importe c’est de réellement retranscrire la personnalité de l’entrepreneuse que je photographie, ce qui émane d’elle, ce qu’elle inspire. Et par là même, la « personnalité » de son entreprise.

      3.Ta rencontre avec Mélanie était forte en émotions, qu’est-ce que cela t’a apporté ?

       

      Oui, ma rencontre avec Mélanie a en effet été forte en émotions !

      J’ai beaucoup d’admiration pour cette femme, pour sa force et sa ténacité face à l’adversité, pour son envie toujours plus forte de s’en sortir, qui m’ont fait prendre conscience du pouvoir libérateur de la pensée positive et du potentiel et des ressources infinies que nous avons tous en chacun de nous !

      Le témoignage de Mélanie sur Instagram, suite à cette séance photo, m’a confirmé une fois de plus les bienfaits de cette méthode thérapeutique par l’image.

      Je vous laisse le découvrir :

      « Il y a quelques jours Émilie de @emilie_bouvet_studio est venue passer une après-midi à l’atelier et a fait pleins de photos. Dans le cadre d’un projet avec Sophie (@sophiecharlottechapman) dont on vous reparle très vite. Je m’étais toute apprêtée le matin, mais quand les journées sont longues je me métamorphose vite, en mode Gremlins, et la fatigue se fait sentir assez vite. Je suis dans une période difficile de ma vie, un tournant, et je suis heureuse malgré tout qu’Emilie ait pu mettre en lumière ce moment-là. Parce que si mes cils et sourcils n’ont jamais été aussi prêts de repousser, tout ce qu’il en restait est tombé cette semaine. Comme si on faisait table rase. Comme si on allait repartir sur de bonnes bases saines.
      Mais il faut l’accepter, se voir ainsi, et prendre son mal en patience.
      Je remercie Émilie et son œil, d’avoir pu faire en sorte que je m’aime comme je suis (même si ce n’était pas l’objectif de base). Au début du shooting j’avais ma perruque, puis c’est moi qui ait proposé de l’enlever, et en voyant ces photos avec mon petit « crâne » de Piaf, tout blanc, où je ressens toute ma vulnérabilité, ma douleur, mais aussi mon envie de vivre, je suis touchée.
      Je me reconnais. C’est moi.
      C’est JUSTE moi.
      Merci Émilie ♥️♥️♥️♥️
      (la cicatrice Harry Potter c’est cadeau !!) »

      Je remercie Sophie-Charlotte pour cette jolie rencontre !