• Sophie Valenza, photographe

      posted in Photographes by EC on 9 mai 2019

      Sophie Valenza a rejoint notre projet début 2019 et nous a proposé le merveilleux portrait de la céramiste Aurélie Dorard. Nous la remercions pour sa participation bénévole dans ce projet collectif de portraits d’entrepreneuses créatives. Sophie est auteur et photographe chez Marabout et Larousse. Elle vient de publier un nouveau livre : « Mes plantes ont du pot ».  Retrouvez son travail sur son site : www.sophievalenza.fr et sur Insta : @so_valenza

      1. Qui est-tu ? Peux-tu te présenter ainsi que ton activité de photographe ? Comment es-tu arrivée à la photographie ? 

      Je m’appelle Sophie et j’ai 32 ans. J’ai toujours eu une grande appétence pour les activités créatives et la décoration, et après un diplôme de décorateur étalagiste merchandiser et 4 ans dans la bijouterie fantaisie, je suis devenue responsable communication pour une marque de DIY. J’y ai vu naître de nombreux projets et y ai aiguisé mon « oeil » photo. Afin de retrouver un meilleur équilibre dans ma vie personnelle et de mieux m’épanouir dans mon travail j’ai décidé de me lancer en tant qu’indépendante il y a peu de temps comme créatrice de contenus (liés le plus souvent au DIY). Je ne me définis pas comme photographe mais j’utilise la photo comme un outil pour communiquer une émotion autour d’un produit, d’un savoir-faire ou d’une personne. Et j’adore composer, faire le stylisme d’une photo me procure beaucoup de plaisir.

      2. Pourquoi avoir souhaité participer à notre projet collaboratif de Portraits d’entrepreneuses ? 

      Parce que l’un des éléments qui m’a fait « sauter le pas » de l’auto-entreprise est l’envie de faire de belles images de « mains dans la pâte ». J’avais l’envie d’assister à des ateliers, de découvrir de nouvelles techniques et de tenter de mettre en image cette passion pour le fait-main qui m’anime. Un jour j’ai photographié un ami à qui j’étais entrain d’apprendre à coudre et j’ai adoré ces clichés, le soir même je suis tombée sur le post de Sophie-Charlotte qui présentait le site dédié aux portraits d’entrepreneuses créatives, ça a fait tilt. Je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de transformer cette envie en projet concret.

      3. Tes photos avec la céramiste Aurélie Dorard sont splendides, qu’est-ce que cette séance t’a apporté ?

      Merci 😊 Ce n’est pas un exercice facile de photographier un artisan au travail. Il faut savoir être discret et ne pas déranger mais aussi être capable de se faire entendre quand on a besoin d’une certain angle de vue ou de temps pour faire des réglages pendant une action. La lumière a aussi été un grand défi car malgré 2 grandes fenêtres, la majorité de l’atelier était éclairée artificiellement, c’est une complication avec laquelle j’ai dû composer (et que je n’ai pas toujours réussi à mettre à mon avantage dans cette série d’ailleurs). Aurélie a été très bienveillante et m’a laissé entrevoir son univers très simplement. J’avais découvert son travail et sa passion lors d’un atelier créatif et j’ai eu envie de revenir vers elle pour faire ce reportage.