• Noella Steykova, céramiste

      posted in Entrepreneuses Créatives by EC on 7 octobre 2019

      Noëlla est céramiste. Elle nous ouvre les portes de son atelier et fait danser ses mains sur la terre à malaxer. Nous remercions Magali Gandon pour ce magnifique reportage qui vient s’ajouter au portfolios de portraits inspirants d’entrepreneuses  créatives. 

      Vous pouvez retrouver le travail de Noëlla :

       

       

       


      1.C’est quoi la réussite pour vous ?

      Pour moi, la réussite dans mon métier de céramiste est d’être fière de la pièce artistique que je crée, et de provoquer une belle émotion chez les autres, un vrai coup de cœur.


      2.Quelle femme vous inspire ?

      Beaucoup de femmes engagées m’inspirent, dans beaucoup de domaines différents. Mais l’artiste qui m’inspire le plus, est Camille Claudel. J’ai toujours aimé son travail. J’aime la puissance, la sensibilité et la beauté de chacune de ses sculptures. A mon sens, elle sait transmettre et provoquer de magnifiques émotions au travers de son art. J’espère un jour arriver à en faire autant.


      3.Comment avez-vous découvert la discipline que vous maniez aujourd’hui ?

      Au hasard de mes navigations sur internet, j’ai découvert une série de vidéos mettant en scène des maîtres potiers coréens. J’ai eu une véritable révélation, car, à seulement regarder ces maîtres travailler, j’ai ressenti une réelle plénitude et une grande attraction envers ce magnifique matériau qu’est la terre. Lorsque je travaille, j’aime l’état presque méditatif dans lequel me plonge cette discipline.


      4.Quelles sont vos sources d’inspirants ? 

      La nature, la géométrie et tout le reste !


      5.Quelle matière travaillez-vous et pourquoi ?

      Je travaille le grès et la porcelaine et je choisis la matière en fonction de ses caractéristiques propres et de la pièce finale que je veux exécuter. Ces argiles sont des matière vivantes très agréable à travailler. Elles ont beaucoup de contraintes, mais permettent une possibilité de création infinie. Les techniques de façonnage sont nombreuses et répondent à mon besoin de varier mes activités. Chaque étape du travail de ce medium s’inscrit dans le rythme naturel de la terre que je dois respecter, et j’aime ce rapport à la matière.


      6.Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

      « Ne t’arrête pas à ce que tu penses être possible ou non. Dépasse les a-priori et réinvente ce que tu crois pouvoir faire de ton medium. » « Fais-toi confiance ! »


      7. Quels lieux vous inspirent le plus ? Ou aimez-vous travailler ?

      Je suis très attirée par la nature, j’aime me ressourcer en forêt. J’ai besoin de silence, de calme et de verdure. Je travaille la terre dans mon atelier, mais je dessine volontiers mes croquis de recherche dans mon lit à la lumière de ma lampe de chevet.


      8. Comment affrontez-vous vos doutes ?

      Je suis de nature assez fonceuse. J’ai beaucoup de doutes, mais ma persévérance en vient à bout. J’échange aussi beaucoup avec mon mari qui est pour moi, un indéfectible soutien.


      9.Qu’est ce qui vous fait-vibrer en vous levant le matin ?

      En premier lieu, le sourire de mon mari et les éclats de rire de mon fils. Puis la hâte de retourner à l’atelier pour exécuter les tâches que je me suis promis d’accomplir la veille.


      10. Que diriez-vous à une jeune entrepreneuse ou à une porteuse de projets ?

      Je dirais à cette jeune personne qu’elle doit tout tenter pour se réaliser dans le métier qu’elle a choisi et qui la passionne. Peu importe les embuches. Savoir pourquoi on se lève le matin n’a pas de prix !


      11. Quelle est la plus grande leçon que vous ayez apprise grâce à votre travail ?

      J’ai toujours su que je devais apprendre la patience… Le travail de la terre est parfait pour cet exercice… Je suis toujours en cours d’apprentissage !


      12. Si vous deviez changer quelque chose dans votre aventure entrepreneuriale qu’elle serait-elle ?

      Je ne changerais que la situation géographique de mon atelier. Plus de nature, plus de calme, plus d’espace !


      13. Que souhaitez-vous pour vos enfants plus tard ?

      Qu’ils s’épanouissent autant dans leur futur métier que moi dans le mien. Tout en trouvant du temps pour le reste !


      14. Qu’aimeriez-vous dire à votre « moi » petite ?

      Encore, encore, encore les mains dans la terre ! Ce medium est le tien !


      15. Qu’est ce qui fait de votre atelier un endroit réconfortant ?

      La sérénité qui y règne. Mes outils et l’odeur de la terre.


      16. Qu’admirez-vous chez les créatives que vous suivez et qui vous inspirent ?

      J’admire la créativité, le savoir-faire, le raffinement et la précision de leur travail. J’aime aussi la façon élégante qu’elles ont de mettre leur travail en valeur, et je reconnais la passion qu’elles ont pour leur création.


      17. Quelles ressources créatives recommanderiez-vous ?

      La vidéo qui a révélé ma passion : https://www.youtube.com/watch?v=FHS6lRu9UUQ


      18. A quoi ressemble une pause chez vous ?

      Je fais rarement des pauses, mais celles que je fais sont longues : c’est souvent un café à la main, en laissant mes pensées aller où bon leur semble, assise bien confortablement dans un fauteuil.


      19. Quel est le plus grand des sacrifices que vous ayez du faire pour votre carrière ?

      Le plus grand sacrifice que je fais au profit de mon métier de céramiste reste le temps que je ne passe pas avec ma famille.


      20. Avez vous un rituel quotidien/hebdo/mensuel/annuel important et si oui lequel ?

      Mon rituel important est annuel. La décoration de l’arbre de Noël est très importante pour moi. C’est toute une ambiance, une tradition et une joie familiale partagée autour des préparatifs de Noël. Maintenant, j’ai le plaisir et la fierté de décorer mon arbre de Noël avec les boules de Noël que je crée !


      21. Que faites-vous quand vous tombez en panne d’inspiration ?

      J’aime laisser l’inspiration choisir son moment pour s’inviter. Quand je lui cours après, elle a tendance à s’éclipser ! Le reste du temps, je travaille mes collections existantes.


      22. De quoi êtes vous la plus fière ? Quelle est votre plus belle victoire ?

      Je suis fière d’avoir eu le courage de mettre en œuvre ma reconversion professionnelle. Ce métier me permet de réaliser des pièces que je prends beaucoup de plaisir à faire. De plus, quand les gens achètent mes créations, que ce soit pour eux-mêmes ou pour offrir, cela veut dire qu’ils ont aimée mon travail. Ce métier est très gratifiant ! Ma plus belle victoire est le bien-être que j’éprouve à créer dans mon atelier.


      23. Si vous aviez plus de temps par jour, que feriez-vous ?

      Je prendrais du repos, je profiterais davantage de ma famille, je voyagerais et je ferais des stages de par le monde pour apprendre de nouvelles techniques.